Ce document a pour but de mettre un terme aux différentes magouilles que l’on observe fréquemment lors des parties de UNO. Je ne rappellerai pas les règles de bases qui restent inchangées mais uniquement les modifications ou les points de litige. Le UNO pratiqué est celui dit « à la volée » qui permet de jouer à n’importe quel moment si l’on possède une carte identique à celle qui vient d’être posée et la partie continue à partir de la personne qui vient de jouer à la volée. Chaque faute constatée est sanctionnée par une pioche de 2 cartes et le joueur perd la possibilité de jouer si c’est son tour ou s’il veut jouer à la volée.

1 – Distribution des cartes
Chacun distribue les cartes à son tour dans le sens des aiguilles d’une montre. Par contre il n’y a pas de règle sur la façon de distribuer les cartes. On ne regarde pas ses cartes (distributeur compris) avant que la première carte de la partie soit retournée et que l’on possède bien 7 cartes.
Seul le distributeur retourne la carte.
Si l’on a plus de 7 cartes c’est le distributeur qui est sanctionné. Si l’on a moins de 7 cartes on peut choisir de se taire ou de sanctionner le distributeur. Mais dans ce dernier cas il faut ne pas regarder ses cartes et l’annoncer au distributeur lorsque celui-ci regarde ses propres cartes. S’il ne les regarde pas il s’agissait donc d’un piège.
Si la carte retournée est noire, en tirer une autre. S’il s’agit d’un +2, ou tout autre carte piège : appliquer le piège !

2 – Pioche
Dès qu’un joueur touche la pioche, il doit piocher et la volée n’est plus possible.

3 – Carte JOKER
On ne joue pas à la volée sur une carte JOKER. On peut se faire traiter de menteur sur une carte JOKER. D’ailleurs, pour encourager cette pratique, n’importe quel joueur peut le faire, pas seulement le joueur suivant, il ne risque qu’une carte et peut jouer si c’est son tour. Par contre le menteur risque 4 cartes de pénalité.

4 – Menteur !
On peut traiter de menteur un joueur qui joue une carte noire, même si des cartes ont été jouées à la volée. Si le mensonge est prouvé, c’est à dire que le joueur qui a mis le premier +4 pouvait jouer une autre carte, chacun récupère ses cartes et le menteur est sanctionné de 2 cartes. S’il n’y a pas mensonge c’est celui qui a traité de menteur qui pioche 2 cartes en plus des +4. Il n’y a pas mensonge si la seule carte jouable est une carte JOKER. On peut également traiter de menteur sur une carte JOKER (voir §3).

5 – Le zéro
Le joueur qui joue un zéro peut échanger son jeu avec qui il veut. Pour cela il doit dire clairement « STOP » avant que son zéro soit recouvert.

6 – Cartes jouées en même temps par deux joueurs
Si deux joueurs jouent en même temps, celui qui gagne est, dans l’ordre, celui qui : – a visiblement joué le premier d’après les autres joueurs – a sa carte en dessous de celle de l’autre – a sa carte qui est restée sur le tas

7 – Cartes jouées d’affilée par un même joueur
Un joueur qui joue deux cartes d’affilée (à la volée sur lui-même) doit les jouer l’une après l’autre, en allant clairement prendre la deuxième dans son jeu.

8 – Cartes montrées
Les joueurs qui sont surpris à montrer leurs cartes sont pénalisés.

9 – UNO !
Il n’y a pas de pénalité pour un joueur qui annonce UNO ou « t’as pas dit UNO » par erreur.

UNO : ©1993 International Games, Inc. a Mattel Company All Rights Reserved