C’est une belle après-midi ensoleillée, mes amis Jean-Pierre et Régine sont venus me voir à Sillacondre (1) où Michel se trouvait déjà pour faire quelques photos de plantes en fleurs.
Le temps chaud et les orages rendent la végétation luxuriante, plus de cent vingt espèces sont en pleine floraison et ce mois de juin chaud et humide a permis au petit Lin sauvage jaune (2) (Linum trigydum) de venir s’installer sur la partie calcaire ensoleillée.
Aujourd’hui à Sillacondre les papillons (3 et 4) sont de sortie.

Quelques photos et nous décidons de monter tous les quatre à la cabane de l’Auda.

Le premier arrêt au Gloutaret pour admirer l’Arucus sylvestris (Barbe de bouc) (5 ) et l’Aquilegia vulgare hypochrome (Ancolie vulgaire blanche) (6) ainsi que plusieurs espèces d’Orchidées Dactylorhiza maculata, Gymnadenia conopsea (7) et sur la falaise calcaire dominant le petit cirque du Gloutaret, Régine remarque les Saxifraga longifolia qui brillent au soleil tout en se balançant au gré du vent ; on n’a pas de téléobjectif assez puissant pour les photographier.

J’entends des vaches qui descendent (8) de Poursuigues et on reste quelques minutes de plus à herboriser sur cette pelouse pentue encombrée par les roches et les arbres déracinés par les avalanches.

Vaches

On remonte jusqu’à l’entrée des estives de Poursuigues où l’on jouit d’un magnifique point de vue (Lire la suite : “Du Gloutaret à la cabane de l’Auda“).

Texte : François Masonnave – Photographies : Michel Mouret